Julie Laurensot

Julie Laurensot

Chargée de développement ,
Bleu Blanc Coeur

La démarche Bleu-Blanc-Cœur est née, entre 1993 et 2000, d’une simple observation faite par un éleveur laitier, Jean Pierre Pasquet à un ingénieur agronome, Pierre Weill. Il lui expliqua qu’il constatait qu’au printemps, lorsque ses vaches étaient en pâture d’herbe, elles étaient en meilleure forme, et le beurre qu’il fabriquait était plus tendre et plus tartinable qu’en hiver.

A partir de cette observation, Jean-Pierre Pasquet et Pierre Weill ont entrepris leur réflexion sur l’intérêt de préserver la chaîne alimentaire et de valoriser les plantes et les graines d’intérêts nutritionnels. Ensemble, ils ont créé une agriculture engagée dans une démarche durable et sociale avec des éleveurs soucieux de bien nourrir leurs concitoyens ».

De nombreux essais et recherches ont été conduits depuis plus de 20 ans. Leurs résultats concluants ont permis d’obtenir de nombreuses publications dans la presse scientifique à comité de lecture (retrouver ici ces publications officielles) et ont révélé dans un premier temps les effets positifs des Oméga 3 (présents dans la graine de lin cuite) sur la santé des animaux (fertilité, immunité, vigueur des animaux, frais vétérinaires diminués…).

De fil en aiguille, après avoir démontré l’impact sur la santé des animaux, le projet s’oriente tout naturellement vers la nutrition de l’homme. En 1999, Valorex (entreprise qui a conduit les premières recherches en santé animale), participe avec l’INRA(Institut National de Recherche en Agriculture) et le CERNh (Centre d’Etude et de Recherche en Nutrition humaine dirigé par le Docteur Bernard Schmitt) à une première étude clinique dans le but de mesurer les effets de ce changement de l’alimentation animale sur des paramètres de santé et de nutrition chez l’Homme.